Hemorroides Remedes

Hemorroides Remedes: Comment choisir

Plusieurs techniques chirurgicales de la Maladie Hémorroïdaire ont été proposées comme remedes hemorroides.

Hemorroides remedes

Hemorroides remedes

Certaines sont actuellement délaissées : ablation circulaire du tissu hémorroïdaire,  réduction du tonus intra-anal par dilatation ou section du sphincter interne de l’anus.

Parmi les hemorroides remedes actuellement réalisées sont distinguées :

– les techniques chirurgicales complètes (traitant l’ensemble du tissu hémorroïdaire),
– celles partielles (ne réalisant qu’une exérèse localisée du tissu hémorroïdaire).

>>> Remedes hemorroides? Essayez cette méthode naturelle

Les deux techniques chirurgicales complètes sont:

La résection pédiculaire des hémorroïdes (intervention décrite par Milligan et Morgan). Elle reste la technique de référence.

• Parfaitement codifiée, son apprentissage est simple, utilisant des instruments de chirurgie classique.
• Elle associe à l’ablation des trois pédicules hémorroïdaires (hémorroïdes internes et externes) la ligature des trois artères hémorroïdales ; elle laisse en place trois bandes cutanéo-muqueuses intermédiaires, déshabitées du tissu hémorroïdaire sous-jacent hemorroides remedes, ce qui permet la cicatrisation et la préservation de la sensibilité fine du canal anal.
• Elle nécessite une hospitalisation de 3 à 5 jours et des soins post-opératoires attentifs.
• Les résultats à long terme sont excellents, avec un recul de plus de 60 ans de pratique !
• Des variantes ont été rapportées : résection semi-ouverte de Parks ou résection fermée de Fergusson.

Lanopexie muqueuse circulaire (intervention décrite par Longo).

Elle est plus récente.
• Sa réalisation nécessite un apprentissage pour l’utilisation d’une pince mécanique spécifique, à usage unique.
• Elle laisse les hémorroïdes en place mais permet leur réintégration dans le canal anal par résection circulaire et suture de la muqueuse du bas rectum. Elle interromprait les connexions vasculaires alimentant les hémorroïdes.

• Elle impose une hospitalisation de 24 heures, mais pas de soins post-opératoires.
• Les résultats à long terme ne sont pas encore disponibles comme hemorroides remedes.
• Elle ne concerne pas les hémorroïdes de grade IV et celles associées à une autre pathologie anale (exemple : fissure anale).

Lexérèse d’une seule hémorroïde (monohémorroïdectomie) est possible, elle concerne le plus souvent l’hémorroïde antérieure, dite de “5 heures”.

Plusieurs types de médicaments sont utilisés par voie orale dans le traitement des manifestations de la Maladie Hémorroïdaire.

Les phlébotropes (appelés aussi veinotoniques ou phlébotoniques)
Ils sont largement prescrits par les médecins et utilisés par les patients lors des “crises hémorroïdaires”.

Leur efficacité dans cette indication a été précisée par des études scientifiques, peu nombreuses, et seulement pour certains d’entre eux.

Ils ont fait l’objet de recommandations entrant comme hemorroides remedesdans le cadre des Règles de Bonne Pratique Clinique avec plusieurs Accords Professionnels faisant consensus.

Hemorroides Remedes

Ils impliquent probablement plusieurs mécanismes, plus ou moins intriqués selon les produits, dont une action :
– sur l’œdème (diminution de la perméabilité vasculaire),
– sur l’inflammation (action sur plusieurs facteurs dont les prostaglandines),
– sur la fluidité du sang (effet anti-agrégant),
– sur la paroi vasculaire elle-même (effet sur les radicaux libres…).

Hemorroides Remedes: Efficacité

– démontrée dans le traitement des douleurs et des saignements d’origine hémorroïdaire (ceci concerne le traitement curatif en cure courte, pas le traitement et comme hemorroides remedes préventif au long cours),

– non reconnue dans le traitement de la thrombose hémorroïdaire externe (accord professionnel).

En pratique Il est inutile :

– d’associer plusieurs phlébotropes,
– de substituer un phlébotrope à un autre en cas d’échec.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme hemorroides Remedes

Au-delà de leur action anti-inflammatoire, ils possèdent une action antalgique.

Efficacité

Essentiellement reconnue lors des thromboses hémorroïdaires externes.

Précautions

– respecter les contre-indications (ulcère gastroduodénal) ou les précautions (diverticulose du côlon…),
– ne pas utiliser chez la femme enceinte et avec précaution chez la femme allaitante (lorsque cela est nécessaire, un traitement corticoïde en cure très courte, 3 ou 4 jours, est alors utilisable.
Les antalgiques (paracetamol, dextropropoxyphène, codéine…), en respectant leurs contre-indications, ont également leur place.

Hemorroides Remedes: Les traitements “indirects”

Faciliter la défécation en enrichissant le régime en fibres alimentaires peut atténuer la procidence hémorroïdaire, diminuer les saignements.

Réguler le transit intestinal peut aussi être utile (mucilage corrigeant une constipation, pansement digestif type argile pour lutter contre une diarrhée non infectieuse…).

>>> Remedes hemorroides? Essayez cette méthode naturelle

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *